24/03/2007

Parasites.


Aujourd’hui c’est pain (presque) sec, ou l'étalage de données brutes à la mode de nos médias-manipulateur de pensées :


Un parasite est un être vivant subsistant au détriment d’un hôte pour une période plus ou moins prolongée de sa vie. Certains parasites ont des cycles complexes, faisant intervenir plusieurs hôtes successifs qui seront tour à tour vecteurs et réservoirs. Il existe des parasitismes obligatoires (le ténia) et d’autres facultatifs (beaucoup de champignons), quelques-uns ont même évolué en symbiose (les lichens).
D’un point de vue strictement immunologique, la grossesse peut être considérée comme un accord parasitaire des plus réussis – le fœtus, qui porte des antigènes différents de la mère, est un corps étranger se développant au sein de l’organisme.
La racine romaine du mot désigne « celui qui s’occupait des provisions des dieux et prenait part aux repas communs. » Plus tard l’expression s’est élargie à celui qui vit au dépend d’une personne ou d’un groupe. Sociologiquement le parasitisme peut tout à fait inclure l’esclavage et pourquoi pas la pyramide économique de nos sociétés – et la question subsidiaire serait encore de déterminer qui parasite qui.

Le bruit parasite est une perturbation inutile et gênante.
(Une cuillère de confiture quand même pour faire passer la tartine :)

Les locataires
Serge Gainsbourg.


J'ai des locataires
J'ai des chambres à la journée
P'tit déjeuner
Café au lait
Service compris
Et taxe en sus
J'ai des puces

J'ai des locataires
Ventilateur au plafond
Cosy corner
Mat'las crevé
Et dessus de
Lit en pilou
J'ai des poux

J'ai des locataires
Radio avec parasites
Pour la télé
En noir et blanc
Deux pièces de cent
Sous dans la fente
J'ai des lentes

J'ai des locataires
Des lavabos ébréchés
Pas très nickel
Eau chaude eau froide
Pas d'savon au
Bidet bain douche
J'ai des mouches

J'ai des locataires
Sur le plan des sanitaires
Baignoire commune
Au rez-d'-chaussée
Sac disposable
Pour celle qui saigne
J'ai des teignes

J'ai des locataires
Vécés au fond du couloir
Linoléum
Un peu dégueu
Trou à la turque
Papier journal
J'ai la gale

17:35 Écrit par skoliad dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.