28/05/2007

Mes subjectivités à Düsseldorf.


La ville grise m’attendait sous la pluie que quelques rayons de jazz adoucissaient. Les wagons m’ont projeté au cœur des années 60, avec la tristesse en plus. J’y ai vu autant de femmes pleurer que d’hommes bière à la main ; à Düsseldorf les gens se noient du quotidien trop riche et trop pauvre. Les maisons luxueuses accueillent des gardes robes mornes et tristes. Elles sont lisses comme les morts aux alentours. Les conducteurs sont pressés, ils travaillent. J’ai senti le goût acre d’une ville sans joie, d’un pays dont même la langue est une agression pour l’oreille. Je plains les habitants de Düsseldorf malgré le jazz. Si je retourne au village des crétins un jour, j’y prendrai un amoureux pour mettre du rose à mes yeux. Düsseldorf manque de rose.

decoration

23:54 Écrit par skoliad dans Routes et croisements. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Golden globe awards 2012

Liebe Freunde

Wir stimmen wieder absolut nicht überein mit der diesjährigen Golden globe2012awards Entscheidung.

Bitte besucht unsere kleine Web Abstimmung

micropolll.com/g/nmbx266m

Danzer kann doch wirklich nicht besser sein als 2Clooney2 und 2Streep2

Diese Umfrage wird unterstützt von Golden Globe 2012 sponsor 2Sonnenschein2
Brustverkleinerung OP


tortenfischmifi Die nächste Abstimmung 2013 muss wieder unbedingt um einiges gerechter werden.
Noch 9 Tage oder vielleicht doch eher 1

Écrit par : liwcfmmvnn | 11/08/2012

Les commentaires sont fermés.