06/06/2009

Entre Sisyphe et Danaïdes, il était une fois la chute.

 

J'allais dire la naissance, mais à bien y réfléchir c'est plus tard que commence le vrai bordel. Avant, l'enfance, c'est souvent des bleus aux genoux qui tassent les vertèbres. Pour moi, en tout cas, ça a commencé après. Peut-être à l'école, ou au boulot. Bref, à un moment t'es dedans avec ce que tu crois savoir et ce que tu sais croire. Les parents, les enfants, l'amour. La thune. Y a toujours un truc qui vient te rappeler ta situation précaire. Avec ce que tu crois et sais dans le sac, tu rempli tes agendas dans la possibilité d'un avenir proche. Ne pas oublier, tu sais, ce que tu crois. Les jours s'accumulent et disparaissent en laissant une trace. De l'encre. De l'ancre. A ce que l'on sait, je crois. Y en a plein nos étagères de courses folles, entre deux obstacles. Du vent, voilà. Du vent sur des sables colorés. Des châteaux pour marée très basse et singulière. Bien alignés, sur les rivages de nos agendas Moleskine tue-merveilleux. Chronométré, comptabilisé, compensé, établi. Objectiver l'équation de chaque volute des grains de mica. Tout ça pour limiter l'effondrement de la tour nord, siège du surmoi, et l'affaissement du donjon emprisonnant nos ça. Chaque vague un peu trop forte vient faire chanceler le petit coquillage qui fait office de fenêtre. De l'encre en plâtre, du blanc dans nos cerveaux. Le cœur bat un peu vite mais bien régulièrement pour son âge préhistorique. La foi est de taille normale. Les yeux cernés. A un moment, donc, on colmate, tant bien que mal, parce qu'on nous avait pas prévenu, on savait pas, on croyait pas. Que ça allait être le bordel. Tout le temps.

 

decoration

- Il faut imaginer Sisyphe heureux - Gilbert Garcin. 1996

Merci Milady.

Commentaires

Quand il fait chaud et il se met à pleuvoir j'ai entre les gouttes parfois cette fraîcheur qui dit que tout est possible.
Il y a encore une faille secrète faisant que tout ne fonctionne pas comme tu le penses.

Écrit par : DR | 06/06/2009

t'es comme moi finalement, t'aimes bien les vieux!!

Écrit par : Mil' | 15/06/2009

Les commentaires sont fermés.