16/07/2009

Depuis que argent est devenu un verbe d'action.

 

Mes clients font, en moyenne, moins de 2kg. En euros/kg/min, mes prestations sont très bien payées. Pourtant, en cette veille de vacances, je peux dire que je les aime tous, pour ce qu'ils sont, chacun à sa manière - celui qui paye le projecteur, les triplés qui assument le loyer, le joli métis qui offre les billets de train... Je suis une sorte de nanny-girl qui peut se permettre d'aimer le consommateur. Je dispense ma tendresse, allègrement, en calculant les bénéfices tarifaires. Un biberon, par exemple, me rapporte autour de 8 euros. On peut rajouter quelques sourires, pour 8 euros. Et même un p'tit câlin ou une caresse sur le dos. Je suis payée pour prendre soin, substitut maternant, geisha pédiatrique à l'art délicat non dénué d'esthétisme. Je suis artisan du détail, je loue mes mains et leur savoir faire, mon corps et mon attention, à ces gosses que j'aime, sous toutes les coutures, pendant 11h, 3 ou 4 nuits par semaine.

 

Juil 09

 

Les commentaires sont fermés.